Immo construction
Publié le 3 Mars 2017 à 09h37 - 604 visites

Une nouvelle résidence 100% solaire

Une habitation confortable et spacieuse constituait toujours le rêve de tout particulier. Aujourd’hui, l’autonomie et la performance énergétique occupent une grande préoccupation. L’exploitation de l’énergie solaire représente la solution efficace, simple et idéale à de tels besoins. Avec la technologie actuelle, il est désormais possible de posséder une résidence 100% solaire. Toutefois, il vous faut comprendre et connaître certaines informations.

Une résidence 100% solaire signifie que votre installation solaire arrive à vous fournir toute l’énergie dont vous avez besoin dans votre propriété. Cela concerne principalement l’électricité et le chauffage. Il est tout à fait possible d’obtenir un tel pourcentage vu que la performance des modules photovoltaïques ne cesse d’augmenter et surtout que leurs prix continuent à baisser.

Quelques démarches pour une habitation solaire

Outre la partie technique et faisabilité, une procédure administrative est à suivre. Il s’agit d’une autorisation à obtenir auprès de la mairie qui peut être une simple déclaration des travaux pour l’installation des panneaux solaires ou autre document selon le cas. Il vous est alors indispensable de s’y rendre pour se renseigner.

L’exploitation de l’énergie solaire : sans fiscalité

Exonérée d’impôt, l’énergie solaire peut générer des profits. En effet, l’installation dans une résidence peut produire plus qu’il faut pour un particulier. Dans ce cas, ce dernier peut choisir de vendre une part de sa production d’électricité sans à payer d’impôt. Toutefois, certaines conditions sont à satisfaire. Il y a une puissance maximale à ne pas dépasser, 3kWc. Evidemment, le particulier doit être capable de déterminer la valeur de sa production. Il pourra trouver aisément un expert dans le domaine dans les sites comme http://www.alday-immobilier.com/. De même, s’il y a plus deux installations solaires, les revenus seront toujours exempts d’impôts si la production respecte le seuil de 3kWc. Ceci concerne surtout les contribuables possédant une résidence principale et secondaire. Outre cela, la production ne doit pas être pratiquée comme étant une activité professionnelle.

Une envie de discussion, réagissez !

Les publications similaires de "Réalisations"

  1. 17 Oct. 2015Nos prochains travaux1353 visites